Le hameau des Purs de Sonja Delzongle

Le hameau des Purs (2011) de Sonja Delzongle…

Le résumé de l’éditeur, Folio: Audrey Grimaud, journaliste, est envoyée sur les lieux d’un incendie criminel ayant fait sept victimes. Dans ce hameau ravagé par les flammes réside une communauté de Purs qui a choisi de vivre à l’écart du monde moderne. Audrey connaît bien l’endroit : ses grands-parents faisaient partie de cette congrégation mystérieuse. Peu à peu, des épisodes troubles de son enfance remontent à la surface. Des disparitions suspectes, d’étranges accidents qui ont émaillé ses séjours là-bas. Et une figure sinistre lui revient en mémoire : l’Empailleur, un meurtrier d’une cruauté inouïe dont l’identité n’a jamais été découverte. Au risque d’y laisser sa vie et sa raison, Audrey décide d’explorer les secrets enfouis dans les ruines fumantes du hameau…

Après la lecture de Boréal, un thriller qui m’a déçu pour cause de dispersion, je ressente l’aventure avec Sonja Delzongle et cette fois, c’est avec Le hameau des Purs. Un dernier sortie chez Folio mais en fait, c’est un de ses premiers romans.

Tout commence sur les bases d’un thriller traditionnel. Une journaliste arrive sur les lieux d’un incendie criminel, un hameau isolé, des cadavres dont on ignore l’identité. L’enquête peut commencer mais très vite, le passé de la personnage principale refait surface car elle connait très bien le lieu.

Je retrouve avec Le hameau des Purs un problème dans l’équilibre de la narration, dans son intérêt. Une grosse partie de flashback va nous raconter le hameau, avant. Le thriller en prend un coup même si on essaye de trouver parmi les habitants qui sont les victimes et qui sont le ou les coupables. Pas facile de démêler les ficelles de Sonja Delzongle mais jusque là, je m’accroche. Avec ce roman, on sent bien que c’est une autrice joueuse avec son lecteur.

Puis, pas trop loin de la fin, dernier tiers je dirais, Sonja Delzongle part dans des révélations généalogiques (on s’en doutait) avec l’impression que tout le village a droit à sa chronique explicative. Premier pas vers le décrochage. Et pas le dernier. Je n’en dirais pas plus car Le hameau des Purs ne manque pas de rebondissements. Quelle générosité! Mais je n’ai pas pu suivre, laissé dans un flou d’incompréhension avant la fin. Je suis curieux de savoir si je suis le seul à avoir eu ce sentiment.

Et pour autant, la rumeur dit que Dust est très bon et malgré ces 2 déceptions, je garde encore assez de curiosité pour vouloir lui laisser une ultime chance de ma plaire.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

4 comments to “Le hameau des Purs de Sonja Delzongle”
  1. Je suis d’accord avec toi, sur ce 1er roman, l’autrice a selon moi pêché par excès : trop de rebondissements et bam, souci de crédibilité. Dommage, parce que je trouve qu’elle a quelque chose de plaisant dans son écriture. La partie flashback par exemple, je l’ai trouvée très plaisante à lire.
    Bon je les ai tous lus, Dust reste mon chouchou. J’espère qu’il te convaincra (j’attends de voir si tu vas tiquer sur un point qui ne m’a pas dérangée de mon côté)

    • On est d’accord sur ce roman totalement déséquilibré. Après une double déception, je vais pas forcer la lecture de Dust, et si en plus il y a un truc qui peut me faire tiquer… 😉

    • Non ce n’est pas certain du tout que tu tiques dessus, moi ça n’a pas été mon cas, comme d’autres. Mais quelques uns s’y sont arrêtés alors que selon moi, tout le roman est bon.

      Vraiment j’espère que tu le liras, il est intéressant.

N'ayez pas peur de commenter