La Pomme Prisonnière de Kenji Tsuruta

La Pomme Prisonnière (2014) de Kenji Tsuruta…

Le résumé de l’éditeur: Mariel Imari aime manger, boire et dormir. Elle aime aussi les chats. D’ailleurs, elles et les félins se ressemblent un peu, et se côtoient souvent. Au rythme nonchalant de journées oisives, découvrez l’intimité de Mariel Imari !
La Pomme prisonnière ressemble à une sorte de galerie d’art narrative. On y (re)découvre tout le talent de Kenji Tsuruta, ses décors somptueux, ses personnages aux moues boudeuses et aux corps élancés, dont la mise en valeur est poussée à son paroxysme par l’exposition du nu. La vie quotidienne et intime de Mariel Imari, que l’on a pu découvrir dans Forget-me-not, est ici mise en scène par petites pastilles humoristiques dont se dégage une tranquillité apaisante, comme un jour de congé passé sous la couette.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter