Fausse garde de Merwan

Fausse garde (2004, 2009, 2020) de Merwan (scénario et dessins)…

Le résumé de l’éditeur: À la découverte du Pankat, un art martial total. Un album riche comme un combat en 12 rounds et aussi percutant qu’un KO debout.
Le jeune Mané est plein d’envie, plein de force. Deux qualités premières si l’on souhaite s’adonner au Pankat, un art martial dur développé en véritable philosophie de vie par ceux qui le pratiquent. Errant dans Irap, siège des plus grandes écoles de Pankat, Mané va vite faire ses preuves et profiter des conseils d’Eïam, l’un des plus grands maîtres qui soit. Mais saura t’il résister aux sirènes criminelles de Féssat, ancien condisciple d’Eïam, qui tente de porter les pas malléables du jeune homme vers l’illégalité ? Cruel dilemme pour Mané… Car les règles de la vie ne sont pas toujours aussi simples que celles d’un combat de Pankat…

Après avoir été charmé par par Mécanique céleste, je me suis laissé tenté par cette sortie librairie de Merwan, Fausse garde. Mais que nenni. C’est loin d’être une nouveauté. Plutôt l’inverse. Première tentative de sortie en 2004 avec un premier tome qui restera sans suite si ce n’est… une réédition, en 2009, englobant les 3 parties. Puis, une nouvelle réédition cette année, opportunément arrivée après le succès de Mécanique céleste.

Au moment de la lecture, j’ignorais ces vicissitudes éditoriales. Et ce qui m’a surpris, et mis un certain temps à me séduire, ce sont les dessins de Merwan, très esthétiques et inspirés en ce qui concerne les décors alors que pour les personnages ce sont de vraies gueules de cinéma. Des gueules burinées, patibulaires. Même le héros, jeune premier ambitieux, donne l’impression d’avoir la gueule de bois et des cernes monumentales. Une fois que je m’y suis habitué, j’ai bien aimé suivre les péripéties et les aventures du jeune héros autour de cette univers ayant pour thématique le Pankat, une sorte de boxe aux règles changeantes.

L’histoire est sympa malgré la sensation d’être décousue, et les parties me semblent inégales.. Pour autant, on passe  un bon moment avec Merwan.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter