Eldorado de Laurent Gaudé

Eldorado (2006) de Laurent Gaudé…

Le résumé de l’éditeur de poche: La double trajectoire d’un policier des frontières qui perd le sens de sa mission et d’un jeune émigrant soudanais qui tente d’atteindre l’Eldorado européen.
A Catane, le commandant Salvatore Piracci surveille les frontières maritimes. Gardien de la citadelle Europe, il navigue depuis vingt ans au large des côtes italiennes, afin d’intercepter les bateaux chargés d’émigrés clandestins qui ont tenté la grande aventure en sacrifiant toute leur misérable fortune… en sacrifiant parfois leur vie, car il n’est pas rare que les embarcations que la frégate du commandant accoste soient devenues des tombeaux flottants, abandonnés par les équipages qui avaient promis un passage sûr et se sont sauvés à la faveur de la nuit. Un jour, c’est justement une survivante de l’un de ces bateaux de la mort qui aborde le commandant Salvatore Piracci, et cette rencontre va bouleverser sa vie. Touché par l’histoire qu’elle lui raconte, il se laisse peu à peu gagner par le doute, par la compassion, par l’humanité… et entreprend un grand voyage.
Au Soudan, pour Soleiman et son frère Jamal, c’est le grand jour : ils ont enfin amassé la somme d’argent qui leur permettra de quitter le pays et le continent pour une vie meilleure. Mais les jeunes gens sont bientôt séparés par le destin. Soleiman rencontre Boubakar le boiteux et c’est avec ce nouveau compagnon qu’il poursuivra – d’Al Zuwarah à Ghardaïa, Oujda, puis Ceuta… – son voyage vers l’Eldorado européen.
Parce qu’il n’y a pas de frontière que l’espérance ne puisse franchir, Laurent Gaudé fait résonner la voix de ceux qui, au prix de leurs illusions, leur identité et parfois leur vie, osent se mettre en chemin pour s’inventer une terre promise.

Et voila un nouveau récit de Laurent Gaudé qui ne peut pas laisser insensible tant le sujet est tragique, tragique et toujours d’actualité. Eldorado est un roman de 2006. Déjà 13 ans! Et combien de temps encore?

Dans ce récit, on retrouve le charme et le charisme du style de Laurent Gaudé qui nous emporte dans la détresse d’un monde qui vacille car il n’a pas de solutions à des problèmes qui le dépassent. Les migrants. ceux qui les sauvent, en les arrêtant.

À plusieurs voix, on suit les destinées qui deviennent des archétypes, des destinées puissantes, qui touchent au symbolique, tendues vers un objectif, un Eldorado. Et cette particularité du style de Laurent Gaudé est vraiment ce que j’aime. J’ai toujours l’impression qu’il me raconte de vieilles légendes, épurées par le temps.

J’ai cependant quelques réticences quant à la partie de l’histoire auquel je n’ai pas adhéré. Trop peu réaliste à mon goût, je n’ai pas réussi à trouver ça crédible, ni même probable. rien de rédhibitoire pour autant. Il est toujours salutaire de plonger dans les horreurs de l’humanité, pour ne pas oublier, c’est bien le minimum.

J’apprécie donc toujours les oeuvres de Laurent Gaudé, toujours sensible et humaine. Des oeuvres contemporaines qui, à coup sûr, deviendront classiques.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

7 comments to “Eldorado de Laurent Gaudé”
  1. le thème de l’histoire me rappelle quelque chose..( Entre deux mondes?)
    j’ai souvent croisé des romans de cet auteur, mais je ne me suis encore jamais décidée à en prendre.. faudrait que j’essaie 😉

    • Thématique identique mais traitement totalement différent. Tu devrais teste Laurent Gaudé, il a un univers discrètement singulier.

    • Nath (Un choco…) est la plus grande fan de l’auteur que je connaisse. C’est à cause d’elle que je suis tombé dans le panneau Gaudé.

N'ayez pas peur de commenter