DU PASSÉ FAISONS TABLE RASE DE THIERRY JONQUET

Du passé faisons table rase de Thierry Jonquet par Livrepoche.fr

Du passé faisons table rase de Thierry Jonquet…

Le résumé de l’éditeur de poche, iciLe passé n’oublie rien. Il y aura toujours un ancien pour se souvenir. Une femme pour témoigner. Un enfant qui racontera… Dix ans après les faits, en France, dans les années quatre-vingt, le seul homme à «savoir» voit ressurgir le risque que la vérité n’éclate. Cette vérité concerne le Parti. Elle vise le leader, l’homme charismatique à la jeunesse méconnue. Quels furent ses positions et ses actes dans les années de guerre avant qu’il ne milite ? Comment faire taire l’inacceptable alors qu’un corbeau semble à nouveau déterminé à rouvrir les plaies ?

Parmi les premiers romans de Thierry Jonquet, Du passé faisons table rase est un roman édité en 1982 et dont la particularité est de l’être sous un pseudonyme, celui de Ramon Mercader (militant communiste espagnol, devenu agent de service de renseignements russe et assassin de Léon Trotsky en 1940). Un pseudonyme lourd de sens pour Thierry Jonquet, communiste lui-même.

Et cela a son importance en regard du sujet de Du passé faisons table rase qui est le Partie.

Dans un style déjà fluide et efficace, Thierry Jonquet (Ramon Mercader) tisse une toile romanesque autour de faits réels et c’est en cela que Du passé faisons table rase prend une dimension plus grande. L’auteur ne s’encombre pas de l’ « avéré » pour raconter cette histoire mais dresse quand même un tableau réaliste du Partie et de ses coulisses, là où agissent les hommes de l’ombre.

Virtuose dans la gestion temporelle, Thierry Jonquet distille à merveille les scènes sans nous embrouiller. D’un chapitre à l’autre, on traverse les époques. On navigue dans les couloirs obscurs du Partie, ses luttes d’influences, ses pressions, ses relations avec la Russie, les hommes de l’ombre et leur pouvoir.

Le regard politisé que porte Thierry Jonquet sur cette histoire apporte à l’histoire ce surplus de conviction et avec ce découpage millimétré, j’ai trouvé que Du passé faisons table rase était un bon polar. Les tensions, le suspense et une certaine originalité avec cette toile de fond politique donne à ce roman une certaine singularité.

Mygale de Thierry Jonquet m’avait séduit et Du passé faisons table rase également, il me semble que l’univers de cet auteur me plaît beaucoup.

Livrepoche.fr, un livre, une poche…

3 Comments

N'ayez pas peur de commenter