Barbarella de Jean-Claude Forest

Barbarella (1964) et Les Colères du mange-minutes (1974) de Jean-Claude Forest (scénario et dessin)…

Le résumé de l’éditeur: Les aventures de l’affriolante Barbarella, terrienne en exil qui explore les planètes les plus éloignées de la galaxie.

Je voulais découvrir la fameuse Barbarella et qui de mieux que de commencer par les origines, avec la BD de Jean-Claude Forest. Héroïne sensuelle, avant-gardiste… je m’interroge car j’ai trouvé ça très faible.

Probablement paru en hebdomadaire j’imagine (je ne vais pas perdre de temps à chercher) les aventures de Barbarella dans le recueil éponyme puis dans Les colères du mange-minutes souffrent de cet enchainement qui précipite les scènes d’actions et les scènes plus lascives. Au rythme des fuites de la belle terrienne, on change d’univers et d’intrigues. Les relations amoureuses/charnelles tombent comme un cheveu dans une soupe passablement assaisonnée. Peut-être l’esprit d’une époque plus tolérante en matière de scénario lorsque Barbarella se ballade la moitié du temps les seins à l’air a permis de prolonger cette aventure.

Je me suis ennuyé. Et ce n’est pas avec les dessins de Jean-Claude Forest que j’ai pu me divertir en jouissant d’un beauté graphique inégalée. J’ai trouvé le style très faibles, bâclés, probablement que Jean-Claude Forest devait boucler un certain nombre de planches et l’urgence devenait la règle au détriment de la qualité. Sitôt la découverte passée, Barbarella a perdu de son intérêt.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 comments to “Barbarella de Jean-Claude Forest”
  1. Sans doute à recontextualiser dans son époque (1962) en prémisses à la libération sexuelle à venir (et qui avançait à petits pas très prudents) via une BD graphiquement pour adultes. Je l’ai relu il y a quelques années et oui, c’est léger et çà manque de consistance scénaristique.

N'ayez pas peur de commenter