Babylone de Zezelj

Babylone (2012) de Danijel Zezelj…

Le résumé de l’éditeur: Brooklyn grouillante de vie est livrée aux mains des promoteurs et des spéculateurs. Des politiciens corrompus veulent transformer New York en monstrueuse Babylone. Le pinceau virtuose et rageur de Danijel Zezelj s’engage pour la défense de l’humain…
Brooklyn vu par un des artistes majeurs de la scène new-yorkaise ne saurait laisser personne indifférent.
Chant d’amour à la ville et ses artistes, cri de révolte contre les affairistes, cette extraordinaire bande dessinée muette d’une centaine de pages est une fable émouvante et poétique.
Un vieil homme et sa petite fille se battent contre ceux qui transforment New-York en monstrueuse Babylone…

Après avoir lu Industriel de Zezelj, j’avais pris une claque graphique sans pareille. Un noir et blanc d’une puissance étonnante. Forcement, je me penche sur Babylone.

Et là, de nouveau la claque. Quel style !!! Danijel Zezelj nous brosse un portrait âpre sur notre société avec un roman graphique sans bulle, sans parole et pourtant, tellement évocateur. Les émotions sont transmises par les détails, les situations, les regards et on comprend tout. C’est beau. C’est fort.

Babylone est excité dans les traits qui sont autant de hachures nerveuses pour une histoire poétique et merveilleuse où l’art se bat contre l’industrie. J’ai adoré Babylone de bout en bout. Et j’en ai été ému. 

De plus, l’univers de Zezelj va dans la démesure archétypale mais on peut comprendre qu’il est difficile d’être clair et explicite sans la nuance que le texte peut apporter. Cette démesure donne à Babylone une grandeur impressionnante  qui va bien au message porté.

Je n’ai pas encore chercher d’autres titres de cet auteur et si vous avez des conseils, n’hésitez-pas.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

4 comments to “Babylone de Zezelj”

N'ayez pas peur de commenter