Manara, Peintre et Modèle

Manara, Peintre et Modèle (2011) de Milo Manara…

Le résumé de l’éditeur: Manara rend hommage aux peintres qui l’ont inspiré, et aux femmes qui ont été leurs modèles.
Il n’y a pas d’art sans modèle et pas d’artiste sans femme qui l’inspire. En une centaine de magnifiques tableaux accompagnés d’un texte racontant le lien qui unissait le peintre et son modèle, Manara rend hommage à ceux qui ont su peindre la beauté féminine. Ceux qui ont transcendé l’éternel féminin en y apposant leur style, rendant leur œuvre et leur modèle immortel. En toute humilité, cet homme qui a dessiné les plus belles femmes de la bande dessinée nous raconte et nous montre par exemple Phylis, dont le corps défunt a été peint par le Caravage, ou La Fornarina, modèle qui fit perdre la tête au pieux Raphaël…

Poursuivant ma relecture de Milo Manara, je me suis lancé dans Manara, Peintre et modèle, un art book façon histoire de l’art dans lequel le dessinateur italien met en avant les relations insécables entre les peintres et les femmes qui leur ont servi de modèle.

Milo Manara exprime, dans cet ouvrage, toute sa passion pour ses prédécesseurs du 3e art. Ses prédécesseurs et leur modèle bien sûr. Il réinterprété des oeuvres mythiques façon Milo Manara, c’est à dire avec un grand dégrées de sensualité . On reconnait des style de visages déjà vu dans les diverses BD du dessinateur italien.

Cet art book érotique, Manara, Peintre et modèle déploie une palette de techniques, de style qui fait montre du grand talent de Milo Manara, talent finalement peu utilisé dans les BD. Chaque représentation d’oeuvre est annoté d’un court commentaire remettant en situation le peintre célèbre et la rencontre avec sa muse.

Milo Manara y montre les relations viscérales et troubles entre les artistes, ayant souvent un statut social, et leur modèle, presque toujours des femmes de peu de vertus. Des frontières qui s’effacent devant l’impétuosité de l’art et celle de l’oeuvre.

Très beau.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter