Latium 2 de Romain Lucazeau

Latium 2 (2016) de Romain Lucazeau, Prix Futuriales, catégorie Révélation 2017, Grand prix de l’Imaginaire 2017…

Le résumé de l’éditeur: Dans un futur lointain, l’espèce humaine a succombé à l’Hécatombe. Reste, après l’extinction, un peuple d’immenses nefs stellaires, confrontées à une redoutable invasion extraterrestre.
Plautine fut l’une d’elles. À présent réduite à un corps unique, hantée par de mystérieuses réminiscences, elle accompagne Othon, automate obsédé par sa propre gloire, dans l’Urbs, siège du pouvoir impérial. Mais le complot qu’elle y met au jour dépasse ses pires craintes. Réfugiés à bord du vaisseau géant Transitoria, traqués par leurs ennemis, Plautine et Othon se lancent dans une quête métaphysique dont l’enjeu n’est autre que le retour du dernier Homme.

Attention, ce roman est une pépite. j’ai lu Latium 1 en 2018 et comme c’est une lecture qui ne se laisse pas facilement appréhender (surtout le début), j’ai un peu oublié de lire la seconde partie. Pourtant, les 2 parties de ce roman de Romain Lucazeau sont à lire assez rapidement l’un après l’autre pour apprécier pleinement cet oeuvre.

Dans cette chronique, je vais parler de l’ensemble de Latium. Considérer que c’est un roman scindé en 2 pour une simple raison éditoriale. Pas mal de lecteurs trouvent le début assez lent et en un sens, ce n’est pas faux mais il faut y voir une prouesse narrative et cet intro est une parfaite mise en situation.

Romain Lucazeau me fait l’effet d’être parvenu à écrire une tragédie grecque sur fond de Hard Science-Fiction érudite. Et comme ni l’un ni l’autre ne me sont familiers, j’ai du m’accrocher aux notions peu évidentes. Mais ça vaut vraiment le coup.

Latium, c’est de la vraie Science-Fiction avec bataille de vaisseaux spatiaux, intelligence artificielle, etc. Ça semble commun et pourtant, sous la plume de Romain Lucazeau, cela va plus loin. Tout est plus monumental et vertigineux (je pense à une scène d’abordage hallucinante). Il va plus loin dans la construction de son univers. C’est plus fin, plus,  plus développé, plus recherché, plus intelligent. C’est prodigieux et cela se double de réflexions très approfondies.

L’intrigue se dévoile beaucoup plus clairement dans Latium 2 même si Romain Lucazeau cache son jeu jusqu’au bout. C’est digne d’un très bon thriller. On a vraiment envie d’avoir le fin mot de l’histoire et je vous le dit, c’est très bien trouvé.

Avec l’utilisation de noms grecs, tout prend une dimension supplémentaire qui amène une portée mythique. On peut regretter, peut-être, l’habituelle et exagérée puissance des sentiments humains qui n’ont pas lieu avec des entités non humaines. Les personnages de Latium sont plus réfléchis, moins emportés, plus tempérés dans leur réaction. Mais est-ce réellement regrettable ?

Vous aurez compris, j’ai beaucoup aimé Latium et apprécié que Romain Lucazeau ne transige pas avec son style précis même avec les zones peu explicites de son univers.

Merci pour cette lecture.

Latium 1


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

7 comments to “Latium 2 de Romain Lucazeau”

N'ayez pas peur de commenter