L’âne d’or de Milo Manara

L’âne d’or (2011) de Milo Manara (scénario et dessin)…

Le résumé de l’éditeur: Cet album propose le récit des péripéties du jeune Lucius, transformé en âne et soumis aux vicissitudes d’une vie d’errance. Brigands, sorcières et patriciennes aux mœurs légères se succèdent au fil de ce conte érotique sans tabous, tour à tour inquiétant et truculent. Inspiré de L’Ane d’Or d’Apulée, ce récit fait partie des œuvres marquantes de Milo Manara, au sommet de son art.

Je continue mon exploration de l’univers de Milo Manara avec L’âne d’or, un conte érotique dont cette adaptation du dessinateur italien est graphiquement très belle. Des nuances violines donnent le ton aux planches détaillées où la Rome antique est superbement représentée.

Conte sans tabou, L’âne d’or, c’est un postulat magique plutôt farfelue qui impose à notre héros les mésaventures les plus malchanceuses. Cela en devient presque une comédie. Ce n’est pas spécialement ce qu’on recherche en se lançant dans une BD de Milo Manara, avouons-le, mais plutôt la lubricité et la sensualité qu’il va proposer à ses personnages. C’est bien là que Milo Manara n’a pas son égal et il ne dois jamais.

Milo Manara, avec ce genre d’oeuvre, amène vraiment la BD érotique dans des sphères de qualité rarement atteinte. je ne me rappelle pas si on fameux Le déclic ou Le Parfum de l’invisible sont aussi beaux.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter